Home CARNETS DE VOYAGE I RANDO I 1 petite randonnée en Alsace de Barr au mont Sainte-Odile

I RANDO I 1 petite randonnée en Alsace de Barr au mont Sainte-Odile

randonnee de barr au mont sainte odile blog madame voyage

Voilà, les beaux jours reviennent ! Aujourd’hui, je pars pour une petite randonnée de Barr au mont Sainte-Odile, située à Ottrott en Alsace. A cette période, les sentiers verdissent, les bourgeons éclosent presque sous mes yeux. J’en profite, les rayons du soleil se faufilent entre les branches d’arbres, et me réchauffent le visage. Sous les bois, la mousse envahit les roches, l’ambiance est intimiste. En chemin, les vignes grandissent à vue d’oeil. Le paysage change semaine après semaine. J’aime marcher, pour profiter de chaque petits instants, et pour contempler les somptueux panoramas une fois arrivée au sommet. 

 

1 PETITE RANDONNÉE DE BARR AU MONT SAINTE-ODILE DANS EN ALSACE (67) 

 

Le temps est incertain depuis quelques semaines. Nous commençons à prendre l’habitude de marcher entre les gouttes. Alors, avec mes deux amis, nous avons choisi une balade en partie sous les bois. S’il pleut, nous pouvons continuer à profiter. Depuis Strasbourg, nous covoiturons pour nous rendre au centre du petit village de Barr, sur le parking de l’église.  Ce coin est très pratique pour tous les strasbourgeois étant à la recherche d’une petite randonnée grandeur nature. Elle est ni loin, ni dure, mais permet de profiter pleinement, de nombreux paysages saisissants ! Depuis Strasbourg, en à peine 35 minutes, nous voilà arrivés à destination. C’est ici que démarre notre sentier de randonnée. D’ailleurs, il s’agit plus d’une belle balade, que d’une véritable randonnée.  Mais suivant le niveau de chacun d’entre nous, le compromis, « petite randonnée », me parait juste. Qu’en dites-vous ?

les vignes au dessus du village de Barr

les vignes au dessus du village de Barr

Depuis le parking, nous apercevons le panneau du départ de notre randonnée. C’est d’ailleurs un tronçon du GR5 et du chemin de Compostelle. A partir d’ici il reste 2260 km à parcourir. Ca ne sera pas pour aujourd’hui. Mais ça rappelle des souvenirs aux plus téméraires d’entre nous. Oui, car dans la bande, nous avons un bon, très bon marcheur, SofianeBoubahlouli qui a traversé la Nouvelle Zélande à pied.  Et qui a rejoint Alger depuis Boulay toujours à pied. Nous entamons notre petite randonnée au beau milieu des vignes. Quelle chance nous avons, le soleil bat son plein ! La luminosité est superbe. Quand je marche, j’aime régulièrement m’arrêter, me retourner, pour contempler les villages s’éloigner. Le vignoble est au premier plan, les maisons à colombages de mille couleurs rapetissent, pour laisser place à un superbe panorama…

 

A peine 2km plus loin, nous apercevons une superbe bâtisse qui a l’air très récente. Nous avons fait les curieux et sommes allés visiter les lieux. C’est la superbe Auberge du Moenkalb. Il s’agit en fait d’une ancienne maison forestière complètement réhabilitée et transformée en Auberge. Aujourd’hui, elle est privatisée pour un anniversaire (ça donne des idées). Mais d’habitude elle nous accueille les week-ends, le midi pour déjeuner ou siroter un verre dans ce splendide écrin de verdure.

Plus loin, nous arrivons au Kiosque Jadelot. Nous ouvrons la porte du kiosque en bois et là, stupéfaction ! La joie de découvrir un superbe panorama, vue sur la vallée du Hohwald. J’adore ces petites randonnées surprenantes, où en l’espace de quelques kilomètres, tu arrives à être complètement émerveillé ! Nous en profitons pour grignoter nos encas et boire.

Peu à peu, nous nous plongeons dans les bois. La luminosité se réduit légèrement, le paysage change considérablement. Nous voilà entourés d’arbres de toutes sortes. A chaque randonnée en forêt, j’ai un vieux réflexe… Mon corps se met à prendre de très grandes respirations ! Comme si habituellement, je manquais d’oxygène, comme si habituellement, je ne respirait pas correctement ! Ici, je me reconnecte avec moi, avec mon corps. Je lui redonne de l’énergie. Je lève régulièrement la tête vers le ciel, pour observer la cime des arbres. Je trouve ça fascinant. Puis, la vue est différente. Ca me change de ma vue du ciel en parapente des semaines passées. Tiens, c’est marrant Sofiane et moi repérons un bel arbre ! A vrai dire, je ne sais pas s’il est beau pour vous, mais nous, il nous appelle. C’est celui-ci, et pas un autre. Comment l’expliquer, je ne peux pas. Parfois, il ne faut pas chercher à vouloir tout expliquer, mais plutôt apprendre à ressentir. Je m’y essaye depuis de nombreuses années. Et ce sentiment est comparable a aucun autre. Là, je ressens que j’ai besoin de me rapprocher de lui, qu’il a quelque chose à me transmettre ! Alors, je me rapproche, et je le sert dans mes bras. Je ferme les yeux, je reste quelques minutes là, debout contre lui. Vous allez peut-être me prendre pour une folle, mais ça m’est égal, je vous partage ce que je ressens. Je ressens comme un magnétisme, comme des énergies qui se libèrent de lui, pour m’en faire profiter. Je me sens comme un peu fatiguée. Je dirais plutôt apaisée…

Nous poursuivons notre chemin, ça grimpe ! Non ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas des dénivelés du GR R1 sur l’île de La Réunion ! Les pentes sont très légères. Il y a quelques passages en escalier, certains légèrement boueux, mais rien de bien compliqué. Vous êtes tous capable d’y parvenir.

Quand nous nous approchons du sommet, nous apercevons des énormes roches et une sorte de rempart. Il s’agit en fait, d’un mur long d’environ 11 kilomètres. Cette enceinte est l’entrée d’un lieu de culte datant de l’époque des païens. Encore une fois, on se demande comment le peuple à l’époque et avec leurs moyens, ont-ils réussi à rapporter ces centaines de milliers de roches grandes pour certaines jusqu’à 1m80. D’ailleurs, depuis 1840, il ce mur païen, est classé à la liste des monuments historiques.

J’adore cet endroit. L’atmosphère est complètement mystique. On sent que nous montons légèrement en altitude, car il fait plus frais. La mousse s’accapare les roches, et grimpe sur les arbres. On se croirait dans un compte de fée.

Puis, quelques mètres plus haut, nous voilà arrivés au sommet, au mont Sainte-Odile. Ici, nous ne sommes plus seuls au monde. Nous profitons toute de même de faire le tour du couvent du mont Sainte-Odile, pour profiter des différents points de vue à 360 degrés. Il fait beau. Nous apercevons au loin les Vosges du Sud et les petits villages d’où l’on vient, en contrebas.

En randonnée, plutôt que de rebrousser chemin, je préfère choisir une boucle. Alors, nous redescendons et nous dirigeons en direction d’Heiligenstein. Ici, nous croisons des chevaux qui se baladent. Le chemin de traverse est boueux, un peu chaotique. Certains arbres encombrent le passage, nous passons au dessous et continuons notre chemin.

Après 14km et 4h de marche, nous voilà revenus à notre point de départ, le parking de la Paroisse de Barr. Heureux d’avoir profité du beau temps et de s’être dégourdis les jambes. Nous rentrons à Strasbourg le sourire aux lèvres !

 

PS : Vous m’excuserez, il y a peu de photos, car ce jour là, je n’avais pas pris mon appareil photos. J’ai pris quelques souvenirs avec mon smartphone.


INFOS PRATIQUES

Difficulté : facile

Durée : 3h30 – 4h (boucle aller/retour)

Kilomètres : 14km

Dénivelé : +/- 100 mètres

Point culminant : 765 mètres

Point de départ : Barr (parking de la Paroisse de Barr)

Balisage : suivre le rectangle rouge à l’aller et le rond jaune au retour

Accès depuis Strasbourg : voiture : 30 minutes // train (TER) : 1h05 (gare de Strasbourg à Gare de Barr) La gare de Barr se situe à 15 minutes à pied de la Paroisse de Barr.


ITINÉRAIRE • RANDONNÉE DE BARR AU MONT SAINT-ODILE

Tracé itinéraire randonnée GR 5 barr mont saint odile

Tracé itinéraire randonnée GR 5 barr mont saint odile

Leave a Comment