Home SPORT OUTDOOR J’ai testé : VTT de descente Bike Park Lac Blanc Alsace

J’ai testé : VTT de descente Bike Park Lac Blanc Alsace

by Marion

Je suis loin de faire du VTT au quotidien, encore moins du VTT de descente et pourtant j’ai pris mon pied sur les pédales et en toute sécurité !

13556904_1625684141083208_1806960561_n

@lac_blanc #bike #ride #bike #lifestyle #photo #nature #sunday #experience #travelblog #travel

@lac_blanc #bike #ride #bike #lifestyle #photo #nature #sunday #experience #travelblog #travel

Comment l’idée m’est venue de tester le VTT de descente au Lac Blanc d’Alsace? Quelques jours avant de me lancer dans l’aventure, un couple d’amis me parle de cette expérience. Lui, pratique cette activité de temps en temps. Elle, souhaite essayer mais accompagnée d’une autre fille et surtout, un jour de beau temps. L’aubaine ! J’accepte de suite et nous organisons ça le week-end même car le beau temps est prévu !

Pourquoi reporter à plus tard, ce que nous pouvons faire de suite?

Depuis Strasbourg, nous avons mis à peine 1h30 pour nous rendre au Bike Park au Lac Blanc d’Alsace. Le site est facile à trouver, il est très bien indiqué.

Nous sommes à peine arrivés sur le parking, que l’ambiance bat son plein : les uns sortent de leurs tentes, les autres prennent le petit déjeuner, les habitués montent leurs VTT de descente.

Nous nous rendons à l’accueil pour réserver et récupérer le vélo ainsi que le matériel. Nous les filles, décidons de prendre la demi-journée (89,50€), les hommes la journée entière (109,50€).

Nous récupérons le VTT et tout l’équipement ! “Où va quoi?” – Il y a une telle quantité d’accessoires de sécurité, finalement je me croirait presque prête à faire du roller tiens !

03072016-img_0105

Je vous décris le matériel utilisé, ça en rassurera plus d’un :
– un VTT (équipé de grosses suspensions sur la fourche)
– un casque intégral (il ressemble à un casque de moto cross, avec une barre latérale au niveau du menton)
– un gilet de protection (épaules, coudes, dos, côtes)
– des genouillères, qui s’appliquent du haut du genou jusqu’au bas des tibias.
– un tee-shirt Bike Park Lac Blanc qui est à mettre par dessus le gilet de protection.
– le forfait avec assurance et carte à puce (rajouter 2€ à payer à la caisse pour la caution de la carte. Ils vous sont restitués si vous la rendez, ou pas, si vous décidez de la garder pour une prochaine fois ou pour la saison d’hiver).

Ca y est, nous sommes équipés de la tête aux pieds ! Je suis prête à me lancer dans une nouvelle aventure ! Nous sommes en plein été et je prends les remontées mécaniques, c’est génial ! Les VTT de descente sont accrochés sur le télésiège précédent ou sur le côté de celui sur lequel je suis assise.

J’arrive au sommet, il est temps d’y aller ! Pour la forme, je teste les freins, je me familiarise avec le vélo et c’est parti !

03072016-img_0122 03072016-img_0138 03072016-img_0105

Comme tout bon débutant qui se respecte, j’ai emprunté les pistes “débutants”. Pour débuter, j’ai pris la plus facile, “la cool”, il y a des petites bosses, des grands virages qu’il faut prendre bien à l’extérieur pour ne pas perdre trop de vitesse et surtout, pour que le vélo soit plus facile à guider ! Nous passons entre les arbres en pleine forêt ! C’est l’évasion assurée !

Après avoir dévalé et remonté les pistes plusieurs fois, je fais une pause déjeuner vers 12h dans le restaurant du park. Pour une première fois, la pause est indispensable pour se reposer et reprendre des forces, pour affronter de nouvelles pistes plus complexes !

Sur le site Bike Park Lac Blanc, il y a 7 pistes, j’en ai essayé 3 :

  • La cool (niveau bleu) : La première que j’ai emprunté à peu près toute la mâtiné pour m’initier au VTT de descente. Celle-ci donne un premier aperçu de ce que représente la discipline en toute sécurité.
  • La smooth (piste verte) : C’est la deuxième que j’ai emprunté, nettement moins facile, mais tout aussi agréable avec des virages !
  • La roots (piste rouge) : Il faut la tenter rien que pour le paysage ! Nous étions en pleine forêt entre gros virages, modules en bois, grosses racines à traverser sans tomber c’est mieux 🙂 Ce qui est pratique, c’est que nous pouvons bifurquer sur les chemins un peu plus faciles si nous sommes fatigués ou si la difficulté se ressent.

03072016-img_0100

CONSEILS & ASTUCES 

  • Réservation matériel : Réservez sur Internet pour bénéficier des tarifs plus avantageux que sur place 

Je vous conseille de réserver et de payer votre forfait via le site ci-dessous :
http://www.lac-blanc.fr/rapidloc-materiel-vtt-descente

Les prix sont bien plus avantageux et surtout, cela vous garanti d’avoir le matériel adapté sans attendre, au moment ou vous arrivez. Prenez le PACK TOUT COMPRIS MSC à 89,50€ la demi-journée (de 10h à 14h ou de 14h à 18h)

  • Débutants : Démarrez par une demi-journée 

Après 4h de vélo quasiment non-stop, je vous assure, c’est fatiguant ! Je suis plutôt sportive, mais je me suis découverte des nouveaux muscles ou plutôt des douleurs un peu partout 🙂

  • Repas : Vous pouvez manger sur place

Le Bike Park propose également un restaurant attenant à l’accueil. On y mange correctement et même les végétariens ! Nous avons eu la chance de manger dehors sur la terrasse, en train de regarder les vélos qui descendent à toute vitesse. C’est à ce moment que je me dis “j’ai de la marge de progression” 🙂

RETROUVEZ TOUTES LES INFOS PAR ICI: 

http://www.lacblanc-bikepark.com/ // Facebook // Instagram

Alors prêts pour tenter l’expérience? 

Si vous avez déjà tenté l’expérience, partagez-nous et donnez-nous vos bonnes astuces 🙂 

 

 

 

 

 

 

Merci d'avance pour votre mot doux !