Home PARAPENTE I PARAPENTE I Mon premier vol en parapente toute seule sans école !

I PARAPENTE I Mon premier vol en parapente toute seule sans école !

madame voyage blog parapente

Je viens de faire mon premier vol en parapente toute seule sans école ! C'est pour moi un exploit ! Alors j'ai la joie de vous raconter comment ça s'est passé ! En tous les cas, je ne pensais pas du tout être capable de réaliser cette étape au bout de 25 vols. Certains parapentistes apprennent seuls sans école et se lancent dans le vide tout seul dès le premier vol. Pour ma part, j'ai préféré prendre des cours de parapente dans une école certifiée Fédération Française de Vols libres (FFVL). J'ai préféré être encadrée, pour maitriser mon matériel correctement. Et aussi, pour pouvoir être capable d'apprendre les techniques et les outils nécessaires, en cas de problème. Et j'ai bien fait ! Vous allez voir... 

 

madame voyage blog parapente
madame voyage blog parapente
madame voyage blog parapente

MON PREMIER VOL EN PARAPENTE TOUTE SEULE SANS ÉCOLE !

C’est Arthur Reinhard qui a le rôle important de m’accompagner sur mon premier vol en parapente toute seule sans école. Attention il a la pression le garçon. Nous repérons ensemble les sites du coin qui volent aujourd’hui. Rapidement, je repère un site que j’ai déjà pratiqué en école. Ca c'est une très bonne nouvelle. Car franchement, ça me rassure vraiment de voler pour la première fois toute seule, sur un site que j'ai déjà pratiqué quelques fois.

MON PREMIER VOL EN PARAPENTE TOUTE SEULE SANS ÉCOLE, EN ALSACE !

C'est alors, sans hésitation, que nous nous dirigeons au sud de l'Alsace, vers Oderen. Je vous partage le lien du site officiel ,sur la Fédération Française de Vol Libre (FFVL). Le spot s'appelle le Treh-Markstein. Avant de nous rendre au Déco, nous allons repérer l'Atéro, qui se situe à Oderen. C’est la base, la règle d'or, d'e toujours repérer l'Atéro avant d'aller au Déco ! Du coup, comme je connais le site, j'en profite pour faire le brief à Arthur. Ca m'entraîne par la même occasion. Attention quand même à ce que je dis, car mes moniteurs de Cumulus Parapente ne sont pas loin. Ils étaient top, alors je n’ai pas le droit de dire de bêtises.

Après le brief, j'en profite pour les saluer, et leur laisser Nova en pension avec sa gamelle d’eau, le temps de mon vol ! Elle est au grand air, elle ne peut pas plus heureuse ! Enfin, j'espère ! Car c'est la première fois que je laisse, mais il n'y a pas de raison que ça se passe mal. N'est-ce pas ?

Comment monter au Déco ? 

Nous trouvons une navette pour monter. Merci à Samuel, venant de Normandie et découvrant le coin, de nous avoir lifté là-haut ! Tous les trois, nous nous dirigeons vers le Déco. Sur la route, nous reprenons un autre parapentiste, originaire de la Suisse Allemande. Il est 11h passé ! Il est vraiment temps d’y aller car il est déjà tard pour moi, débutante !  En plus la météo peut vite changer. C'est pas pour autant que je me presse à m'équiper. Ca se trouve, en arrivant là-haut, je ne volerai pas. C'est la même question qui se pose à chaque fois...

Je m'équipe, je vous parle de mes assistants ? 

Je prends mon temps, je me mets dans ma bulle comme à chaque fois. D'ailleurs, si vous voulez me voir concentrée, sérieuse, presque à faire la gueule (ou du moins en avoir la tête) c'est maintenant ! Du coup, je m’équipe, je règle ma radio sur la même fréquence qu’Arthur et Samuel. En fait, dans la voiture, j'ai signalé que c'était mon premier vol toute seule. Samuel en irréprochable pilote plus que confirmé avec ces centaines de vols, me propose de prendre la même fréquence. Effectivement, pour me rassurer au cas ou en vol. Ils sont adorables ces gens du Nord n'est-ce pas ? Dis-je entourée d'un Belge et d'un Haut-de-France ! Ca ferait presque classe d'habiter dans cette région maintenant avec ce nouveau petit nom. Bon j'arrête les blagues, sinon je sens que je vais me faire charrier en commentaires !

Bref voilà, j'ai deux assistants rien que pour moi ! Je suis gâtée dis donc ! Vous êtes jalouses les filles ?

madame voyage blog parapente
Le décollage est imminent, êtes-vous prêts ?

Me voilà prête, c'est parti, je prends mes suspentes avant dans la main, je lève ma voile au dessus de ma tête. Je temporise, je vérifie qu'elle soit bien établie. Puis j'entame ma course jusqu'à ce que mes pieds ne touchent plus le sol. Je regarde bien loin devant. Ca y est ! Je viens officiellement de décoller toute seule pour la première fois de ma vie ! C'est tellement excitant. D'autant plus, qu'aussi étonnant que ça puisse me paraitre, je me sens plutôt sereine en l'air.

Je dessine mon plan de vol

Ah vous ne saviez pas que nous pouvions dessiner en plein vol ? Du coup, je fais mon plan de vol, là au dessus de la forêt vosgienne. Puis, rapidement, je m'aperçois que ça tient bien. J'en profite pour enrouler un beau thermique. Alors je modifie mon plan, pour rester un peu plus longtemps en l’air.

Ca fait 30 minutes que je vole ! Et la suite ? 

Me voilà en l’air depuis 30 minutes. Je fais demi-tour sur la crête pour profiter un peu. Ce festival de voiles de toutes les couleurs, ces montagnes et ce lac de Kruth en contre-bas ! C’est juste magique ! Oulà... Je vois des nuages se former. Puis d’un coup je remonte ! Là je suis vraiment très haute. Je m’écarte de la forêt, je vais vers le village d'Oderen pour essayer de trouver des zones qui descendent car je commence à avoir sérieusement mal aux bras.

La suite... je n'arrive plus à descendre ! Que faire ? 

Problème ! Ça ne descend pas et ça bouge ! La machine à laver tu connais ? Bon j’abuse, mais ça tanguait bien ! C’est là que je me dit qu’il est vraiment indispensable de prendre des cours avant de se lancer dans un tel sport. Oui, car je me sentais maîtriser les différentes techniques pour gagner en confort de vol, malgré les conditions. Impossible de descendre ! Je dis à Arthur qui est déjà en bas (il a atteint le sol avant, exprès pour me rassurer) que je vais faire les oreilles pour descendre plus rapidement ! Samuel prend de mes nouvelles en l’air. Vraiment adorable ! J’ai même dû utiliser mon accélérateur pour la première fois ! Heureusement qu'Arthur avait pris le temps de bien m'expliquer.

Voilà enfin j'arrive enfin à me rapprocher des piscines...

Je finis enfin par voir les maisons qui se rapprochent ! J’ai appris à bien connaître le village d’Oderen ! Le clocher de l'église est fort sympathique. Un très beau repère qui plus est. Puis, chers habitants d'Oderen... J'ai repéré les personnes chez qui je peux atterir en cas de canicule ! J'ai aussi vu de belles piscines, histoire de me rafraîchir quand je maitriserai un peu mieux !

Je tente d'atterrir, vous êtes prêts ? 

Me voilà à quelques mètres du sol. Mais comme si les exercices en l'air ne m'avaient pas suffit... Voilà qu'une bulle d'air chaud, qui ,me bloque le passage et me fait remonter d'un coup ! Je continue naturellement mon chemin, quand, d'un coup, je me fais projeter au sol ! On m'en avait parlé de ce phénomène. Mais de le vivre ça fait un drôle d'effet dis donc ! Bon, eh bien je ne maitrise pas encore tout vous le voyez ! C'est pas si facile le parapente hein ! En fait, il y a tellement de paramètres à prendre en compte et à comprendre. Puis, la magie, c'est que c'est à chaque fois différent en fonction de la météo et de l'aérologie. Bon je me relève comme je peux, avec classe, telle une princesse ! Je mets ma voile en bouchon, pour me rapprocher du bord, afin de la replier proprement.

Ce bilan alors ? Mes deux exploits du jours !

J'ai volé pour la première fois toute seule sans école. Je suis heureuse d'avoir partagé ce moment avec mon ami Arthur. C’est au bout d’1h10 de vol, que j’atterris très fatiguée mais heureuse ! Mon premier long vol aussi ! D'une pierre, deux coups comme on dit ! Même si c'est absolument pas un concours de vitesse, je suis heureuse d'avoir expérimenté mon premier long vol après vols d'apprentissage en école. Je ne me pensais absolument pas capable de faire ça ! En fait je n'y ait même pas pensé ! C'est peut-être pour ça que je me sentais bien ? Je ne me suis pas mise de pression. Je suis juste restée concentrée. Je pense aussi que c'est pour ça que je suis fatiguée ! Heureuse d’avoir fait mon premier vol en solo, mais aussi mon premier long vol en toute sérénité !

Je tiens sincèrement à remercier mes deux écoles Air Alpin Parapente (Alpes) et Cumulus Parapente (Alsace) qui m’ont formé avec sérieux et passion. Mais surtout avec qui je me suis sentie évoluer en toute confiance et à mon rythme !

Je tiens aussi à remercier aujourd’hui Samuel et Arthur qui ont sur se montrer patients et à l’écoute jusqu’à au bout pour me rassurer ! Merci à Arthur pour les photos ! Quand je vous disait que j'ai de super assistants !

Leave a Comment