Home TESTS I TEST I Chaussures randonnée MERRELL Capra basses GORE-TEX®

I TEST I Chaussures randonnée MERRELL Capra basses GORE-TEX®

TEST MERRELL Capra basses GORE-TEX® (femme)

Aujourd’hui, je vous partage mon tout premier test d’article de sport ! Je suis très heureuse de vous présenter pour commencer les chaussures de randonnée MERRELL Capra basses GORE-TEX® (femme). Cette paire de chaussures de randonnée, m’accompagne sur toutes mes péripéties depuis un an. Je viens de rentrer de 3 semaines de trek et d’activités outdoor sur l’île de La Réunion. Après plus de 700km parcourus, pour son anniversaire, je voulais lui faire une surprise. Je souhaite parler d’elle, car elle en vaut vraiment la chandelle ! Randonnées, trek, via ferrata, alpinisme, qu’il fasse beau, qu’il pleuve qu’il vente j’y vais quand même car elles assurent !

test MERRELL Capra basses GORE-TEX® (femme) - blog madame voyage
PROFIL DE LA TESTEUSE
Pour information, je suis une femme, je mesure 1m60 pour 50kg. J’ai acheté cette paire de chaussures il y a un an à Decathlon. Je cherchais une paire de chaussures durable dans le temps, tous terrains, et que je puisse utiliser par tous les temps. Si vous êtes un homme, vous pouvez continuer la lecture, car à noter que ce modèle homme existe aussi.
DÉTAILS DU PRODUIT (PAR MERRELL) 

Poids : 709g

Profondeur des crampons : 5mm

Semelle extérieure : technologie VIBRAM

Semelle intérieure : amovible

Languette à soufflets

Fermeture : lacets traditionnels

Tige basse : cuir de porc et doublure en maille + technologie GORE-TEX

Prix : 140€ (le jour de mon achat)

DANS QUELLES CONDITIONS LES MERRELL CAPRA ONT ÉTÉ TESTÉES ?

J’ai testé cette paire de chaussures pendant une année entière. J’ai parcouru plus de 700km avec, en l’expérimentant sur tous types de terrains, dans toutes les conditions possible et imaginable, à la journée, et aussi en itinérance ! Je n’avais forcément l’idée de me lancer dans cette nouvelle aventure appelée « TESTS » mais je dois bien avouer qu’elles m’ont tellement séduites que j’ai envie de partager mon expérience. Car j’imagine que je suis, du moins je n’étais pas le seule à peiner pour trouver une paire de chaussure répondant à toutes mes attentes ! Restons objectifs, mes attentes ne sont pas les vôtress c’est évident, mais elle valent le coup d’être testée vous allez voir !

LES MERRELL CAPRA SONT-ELLES CONFORTABLE ?

Les MERRELL Capra GORE-TEX® sont super confortables ! Je suis dedans comme dans un chausson, depuis la première fois que j’ai mis le pied dedans au magasin ! Je crois bien que c’est cet aspect qui m’a séduite au premier instant. Aujourd’hui, ça fait pile une année que je les utilise presque tous les week-end, et le chausson n’a pas bougé. Il ne s’est pas étendu, mon pied est toujours aussi bien maintenu. La languette à soufflet offre un confort exceptionnel, elle enlève les frottements pesants d’une languette traditionnelle, surtout sur des longues randonnées de plus de 6h. En plus, celle-ci évite réellement que des petits cailloux viennent se glisser malencontreusement dans la chaussure !

QUELLES ACTIVITES PRATIQUÉES ?

RANDONNEE : je les aient testées sur des petites randonnées à la journée, sur des treks de plusieurs jours en itinérance, et par tous types de temps, qu’il fasse humide, venteux, sec elles ont été à la hauteur. Je ne vous cache pas qu’elle a ses limites par temps de pluie où les terrains sont boueux, car avec sa tige basse, la protection est forcément moindre au niveau des chevilles. Pour parer à ça, j’ai investi dans un pantalon de FORCLAZ de trek imperméable, je reste alors au sec.

VIA FERRATA : j’ai fais quelques via ferrata sur lesquelles j’ai trouvé que les semelles extérieures accrochent parfaitement bien, même dans les dévers ou l’accroche du pied est primordial pour passer le pas.

ALPINISME : je les aient testées à deux reprises sur des courses d'arêtes dans les Vosges et sur l'île de La Réunion. Je débute dans cette discipline depuis Septembre 2018. Je ne sais pas si vous connaissez le tarifs d'une paire de chaussures d'alpinisme, mais je suis bien heureuse que celles-ci accrochent parfaitement sur des roches en dévers. Le gros plus en alpinisme, c'est qu'elles ont une coque solide sur l'avant de la chaussure. Ca permet de bien protéger les orteils. Evidemment ne les achetez pas pour cette discipline, mais j'ai trouvé important de vous informer que si vous souhaitez essayer cette activité, votre paire de Merrell vous assurera une superbe expérience ! 

ALPINISME COURSE D ARETE : après mes deux courses d’arêtes en niveau 4B-4C, pareil j’ai été impressionnée par l’accroche irréprochable des semelles. Les crampons, pourtant fins d’apparence, font vraiment bien le job ! La coque rigide devant permet des appuis surs et de coincer son pied dans les crevasses pour enchainer la course. Les doigts de pieds restent en sécurité et à l’abri de tout bobos éventuels. Evidemment les filles, ne vous amusez pas à utiliser ces chaussures en guise de chaussures d’alpinisme pour des courses d’arêtes à cotation plus avancées, puis l’hiver elles ne remplaceront pas des tiges hautes en conditions neigeuses ! (Pour être honnête avec vous, c’est juste que je débute l’alpinisme et que j’ai pas encore souhaité acheté les chaussures. Je souhaitais être sûre que ça me plaise, vu le tarif de la paire ! D’ailleurs, je suis preneuse pour tout conseil, car ça sera mon propre cadeau de Noël).

Initiation Alpinisme Caf Girls Grand Est Blog Madame Voyage
test MERRELL Capra basses GORE-TEX® (femme) - blog madame voyage
DANS QUELLES CONDITIONS SONT-ELLES BIENS ET MOINS BIEN ?

Très franchement, voilà la limite d’une chaussure à tige basse, dès qu’il pleut, ou qu’il y a beaucoup de vent, bien que les pieds restent entièrement au sec, les chevilles sont vite humides et prennent les courants d’air. Je vous conseille comme moi, d’investir dans un pantalon de randonnée imperméable.

QUELLE EST L’USURE APRÈS UNE ANNÉE D’UTILISATION ?

ETAT GENERAL : que ce soit l’extérieur ou l’intérieur, elles sont d’apparence comme neuves ! Je suis impressionnée !

LE TISSU EXTÉRIEUR : Il n’a pas bougé. 

LE TISSU ET LE CHAUSSON INTÉRIEUR : il n’a pas bougé lui non plus, aucune peluche, ni aucune déformation du chausson. 

LA SEMELLE INTÉRIEURE : Elle reste en très bon état. Elle s'enlève facilement enlevante. D’ailleurs, c’est peut-être la première chose que je changerai d’ici une centaine de kilomètres supplémentaire, histoire d’être sûre de pas perdre de confort.

LA SEMELLE EXTÉRIEURE : Bien que les pierres de lave de l'île de La Réunion soient très abrasives, elle a tenue bon après le piton des Neiges et le Volcan de la Fournaise ! C'est bon signe ! 

test MERRELL Capra basses GORE-TEX® (femme) - blog madame voyage
test MERRELL Capra basses GORE-TEX® (femme) - blog madame voyage
LES TECHNOLOGIES SONT-ELLES A LA HAUTEUR DE MES ESPÉRANCES ?

GORE-TEX : cette technologie est sensée assurer un équilibre parfait entre protection et confort ! Et c’est exactement ce que je vis au quotidien avec cette paire de chaussures ! Elle m’offre une excellente protection contre le vent et la pluie tout en restant très respirante ! Je remarque que je n’ai jamais chaud aux pieds, comme c’était le cas dans mes précédentes paires de chaussures de randonnée. Même dans les activités les plus intenses que j’ai vécue, course d’arrête, via ferrata, randonnées à fort dénivelé, la température reste optimale.  Au bout d’une année complète, à raison de plus de 700km parcourus avec sur tous types de terrain, mes pieds sont toujours au sec comme à sa première utilisation.

VIBRAM : cette technologie de semelle extérieure est sensée assurer une stabilité dans toutes conditions et sur tous types de terrain, sans cosse placée sous l’arche. Pour le coup, je vous avouerais qu’une fois de plus j’ai été vraiment surprise de la tenue irréprochable de la semelle aussi bien sur des chemins très escarpés avec des roches humides voir mouillées que des terrains très secs voir coulants. Les chaussures ne bougent pas ! Je me suis amusée à les tester en course d’arrêtes sur des roches, avec un dénivelé supérieur à 35°, elles passent impeccables ! Aussi, ils ont crée deux composés de caoutchouc qui permettent une traction sûre sur les surfaces mouillées. Je ne suis pas spécialiste, mais toujours est-il qu’il est vrai que même sur des terrains boueux et enneigés elle reste stable.

 

Marion-Prigent-Blog-Madame-Voyage-France-Alsace-Randonnee-Sentiers-des-roches-12

Pour le petit mot de la fin, vous l'aurez compris, que je ne lui trouve que très peu de points négatifs. A part peut-être le défaut de sa qualité pour moi, les chevilles sont moins protégées que des tiges hautes par mauvais temps. Mais très clairement, c'est un choix de ma part, pour avoir une meilleure sensation au niveau de mes mouvements de chevilles. Je vous le redis avec mon pantalon, ces petits soucis sont très largement atténués. En clair, le prix en vaut la chandelle ! Oui, je vous écrirait bientôt un article test sur mon pantalon de randonnée. 

Vous êtes aussi nombreux à me demander mon avis, sur ma veste étanche et sur la tente que j'ai utilisée pendant mon trek sur l'île de La Réunion. Promis, je bosse sur ces articles pour vous partager mon expérience. N'hésitez pas à me dire en commentaire, les autres tests que vous aimeriez connaître. 

Leave a Comment