Home Grand Est I VTT I J’ai testé pour la 1 ère fois le e-bike ! (VTT électrique)

I VTT I J’ai testé pour la 1 ère fois le e-bike ! (VTT électrique)

 

LE VTT électrique c’est FAN-TAS-TIQUE ! Pourquoi? Je me suis très vite rendue compte, que je pouvais enfin accéder à des endroits que je n’arrive toujours pas à passer avec mon enduro. En moins de temps, je vais plus loin dans un parcours bien plus escarpé. Je monte des dénivelés beaucoup plus importants, à un rythme soutenu. J’arrive plus facilement à repousser mes limites, ce qui me procure des sensations encore fortes ! Prêts? C’est parti, suivez-moi, on grimpe avant de descendre… 

J’ai testé pour la première fois le VTT électrique (E-Bike) ! 

C’est en Alsace avec un moniteur VTT, que j’ai testé pour la première fois le VTT électrique. C’est une solution idéale, bien plus sympathique pour suivre le chemin, profiter pleinement du paysage, du VTT, et des sensations insolites que ça procure !

Je m’équipe de mon casque, de mes protections, je m’habille chaudement, car je ne sais pas d’où vous me lisez, mais en Alsace ça commencer à « cailler » sévère ! J’ai même opté pour mes vieux gants de skis (je leurs offre une seconde vie).

Avant de me lancer véritablement, mon accompagnateur m’initie au VTT électrique. C’est vrai que c’est mieux de se familiariser avec le vélo sur le parking qu’en pleine montée sans gérer ! Encore une bonne raison, d’être accompagnée.

A quoi ressemble un E-Bike – VTT électrique?

Pour ceux qui connaissent, je teste le VTT électrique de la marque Specialized et plus précisément, le modèle Turbo Levo. Le vélo est entièrement noir, la batterie est cachée très discrètement dans le cadre. Franchement, si nous ne savons pas que c’est un VTT électrique, il est difficile à première vue de le noter ! Au delà des vitesses classiques, il est équipé de 3 modes d’assistance. Une basse, une intermédiaire et une turbo. J’essaye la première vitesse. Je remarque que celle-ci est plutôt destinée à compenser le poids du vélo (22kg). Je teste la deuxième, qui va me permettre de grimper des traversées de routes de cols plus aisément. Pour le turbo, j’emprunte un petit chemin plus abrupt avec des obstacles sur mon passage et ça passe tout seul. Je vous avouerais que c’est assez impressionnant ! Je ne m’attendais pas à autant de réactivité et d’assistance ! Pour autant relativement naturelle et très silencieuse. Ma première impression est plutôt bonne. Mais j’attends de voir, sur des terrains plus sauvages.

Maintenant que tout est dit, je me lance dans ma première aventure électrique ! Imaginez-moi, au beau milieu de la forêt vosgienne, dans une atmosphère automnale si paisible, entrain de « rider »sur les chemins recouverts de feuilles mortes, entre les jolis arbres vêtus de feuilles jaunes… Tout ça sous cette légère brume environnante… Bref, les paysages sont justes magiques ! J’adore l’Automne !

Je débute la montée…

Passons aux choses sérieuses, je débute la montée dans un chemin rocheux glissant avec un bon petit dénivelé. J’active le turbo pour tester la bête ! Je me mets bien en avant, pour autant toujours assise sur la selle pour équilibrer mon poids, et je continue à pédaler pour que l’assistance électrique continue à m’aider. Le VTT passe impeccable ! La montée était longue, j’arrive quand même à être essoufflée ! Ca me prouve que ça reste du sport que de rouler sur un VTT électrique.

Plus loin, le guide me dit « arrête-toi ici, nous allons devoir passer par là ! « Ah ! » dis-je d’un air tout-à-fait rassurée et à la fois enjouée de me lancer un nouveau défi ! Il faut que j’arrive à passer une succession de 3 grosses roches en escalier. Il prend le temps de me montrer la trajectoire à pied, puis sur son vélo. Il me fait la parade 2 fois avant que j’y arrive enfin ! Dommage que je n’ai pas la photo, j’y retournerai pour vous montrer, car c’est impressionnant ce que l’on peut faire et croyez-moi !

Nous montons en moyenne à plus de 15km/h, nous avons parcouru environ 7km en moins de 30 minutes avec plus de 400 mètres de dénivelé positif ! Pour vous donner une idée, avec un enduro ce chemin est parcouru en moyenne à 6km/h pour au moins 1h. Je n’ai pas encore usé le quart de la batterie.

J’entame la descente… 

Maintenant j’entame la descente. Je le trouve très stable, mais un peu lourd pour mon poids. Il m’emporte pas mal, je suis obligée de beaucoup freiner. Aussi, parce que nous sommes dans un chemin relativement difficile, avec des racines glissantes, cachées sous les feuilles mortes. Pas de panique, il y a des chemins bien plus accessibles pour les novices.

Vous êtes curieux de connaître mon ressenti? 

Je termine fatiguée, avec des douleurs aux poignets dont je n’ai pas l’habitude. Mais j’ai adoré la sensation que j’ai eu sur le VTT électrique. C’est mon premier test, mais c’est loin d’être le dernier. Cet essai n’est juste qu’un aperçu des innombrables possibilités que je peux avoir en pratiquant cette discipline. C’est très clairement complémentaire, avec ma pratique de l’enduro. Je pense que l’un, peu faire progresser l’autre.

Rouler sur un terrain sec me permettra surement d’être moins rigide sur mon vélo. A moi de gagner en confiance pour prendre encore plus de plaisir la prochaine fois !

Alors, qu’en pensez-vous? Vous souhaitez tester l’aventure?


Vous souhaitez tester un VTT électrique

entre amis ou en famille,

accompagné d’un guide en Alsace? 

Hopla Bike (bientôt le lien de son tout nouveau site Internet, un peu de patience 😉 )

Fondateur et Moniteur & Guide : Jonathan RIEHL : 0675873947


Une sortie réalisée en partenariat avec Jonathan RIEHL, moniteur VTT et Fondateur d’Hopla Bike – location et guidage de groupes à VTT électriques en Alsace. Toutefois, je garde la pleine liberté éditoriale et photographique.

Leave a Comment